Projet Montréal dans Outremont : rumeur, fausses vérités et vrais mensonges

Pour une quatrième semaine d’affilée (une première semble-t-il à l’émission Infoman), Jean-René Dufort s’est payé la tête des élues d’Outremont. Il transpire de ces topos humoristiques l’idée un tantinet sexiste qu’il manquerait d’hommes au conseil d’arrondissement pour que les choses puissent fonctionner rondement.

Le hasard faisant bien les choses, cette cascade de sketchs est déversée sur le réseau public de Radio-Canada au moment même où Projet Montréal cherche à décrocher le district Robert-Bourassa dans le cadre de l’élection partielle en cours à Outremont. Une rumeur circule à l’effet qu’au sein de l’équipe d’Infoman, quelqu’un pousserait très fort en faveur de Projet Montréal.

Tomlinson au conseil d’Outremont, le 2 février 2015: manifestement en pleine campagne électorale

Ce n’est peut-être qu’une rumeur, mais ne comptez pas sur Philipe Tomlinson pour s’en plaindre. Bien au contraire. Frustré de l’élection de novembre 2013, l’homme de Projet Montréal rêve de ce qu’Infoman pourrait qualifier de seconde chance de devenir le… «coq du poulailler»! Écoutez sa lénifiante intervention lors de la période de questions du 2 février dernier. Plutôt décevant de la part d’un homme qui soutient posséder près de 20 ans d’expérience en communications, affaires et relations publiques.

Mais qu’a donc fait Projet Montréal ces dernières années pour espérer récolter les faveurs des électeurs d’Outremont en mars prochain?

Le 10 février dernier, après avoir lancé officiellement sa course, Philipe Tomlinson a dit souhaiter poursuivre la mise en valeur du 1420 Mont-Royal. Il s’agit effectivement d’une cause qui tient à cœur à bien des citoyens d’Outremont. Mais avant ce beau mardi de février, vous rappelez-vous de la dernière fois où Projet Montréal a fait état de ce dossier sur son site ? Il faut reculer… cinq ans en arrière, soit à mars 2010, pour en trouver une trace. C’est ordinaire, vous ne trouvez pas ?

Côté sauvegarde du patrimoine que semble affectionner M. Tomlinson, vous vous souviendrez peut-être de la sortie de Luc Ferrandez contre un projet de stationnement à… Tadoussac. Une citoyenne d’Outremont avait alors rappelé au maire Ferrandez qu’il semblait faire pas mal moins de cas de la décrépitude avancée et décriée d’un certain nombre d’immeubles de son propre arrondissement.

Dans sa biographie, M. Tomlinson soutient que seul Projet Montréal est apte à combattre la réforme des arrondissements de l’administration Coderre. Pourtant, Projet Montréal n’avait rien trouvé de mieux à faire que de s’acoquiner avec la mairesse Cinq-Mars pour voter une taxe supplémentaire de 400 000$ à l’encontre des citoyens d’Outremont.

Tomlinson et sa protégée hassidique, Mindy Pollak, à Infoman

Qui avait appuyé cet amendement de la mairesse ? Nulle autre que Mindy Pollak, la conseillère hassidique de Projet Montréal que Philippe Tomlinson soutenait quotidiennement depuis un an à titre d’attaché politique. Heureusement, les trois conseillères indépendantes ont pu défaire cette proposition.

Le 6 février dernier, premier jour de sa campagne électorale, Tomlinson a déploré que les conseillères indépendantes aient fait reporter la mise sur pied du comité Pollack sur le transport actif. Il s’est évidemment abstenu d’expliquer que c’est par souci de démocratie (un poste de conseiller d’arrondissement étant vacant) que les conseillères indépendantes ont préféré attendre l’élection du 22 mars prochain avant de le faire approuver par l’ensemble du conseil. Était-ce scandaleux ? Y avait-il péril en la demeure ? Rappelons que la conseillère Pollack a été nommé présidente de ce comité il y a plus d’un an (janvier 2014) et qu’elle n’a encore absolument rien entrepris dans ce dossier. On repassera pour l’urgence.

Pour terminer, soulignons que M. Tomlinson claironne dans sa biographie qu’il est Outremontais depuis 10 ans. Or, si tel était le cas, pourquoi diable, dans le cadre de l’élection municipale de novembre 2013, avait-il déclaré son lieu de résidence sur la rue Jeanne-Mance (Plateau Mont-Royal)? Que voilà une grossière entourloupette. Ça promet pour les promesses électorales !

2015-01-19 dans Le Devoir.1

Tomlinson derrière le mordant de son chef, Luc Ferrandez