Le réseau blanc à Outremont

À Outremont, depuis le début de l’hiver, il n’y a pas que la neige qui s’impose. Un nombre inhabituel de Yétis du vélo a pris d’assaut la piste cyclable du chemin de la Côte-Sainte-Catherine.

Untitled-2 copyInsatisfaits du fait que l’arrondissement ne déblayait pas la piste cyclable qui passe juste devant l’hôtel de ville de l’arrondissement, ces inconditionnels de la bécane sont débarqués aux séances du conseil d’arrondissement de décembre 2013 et janvier 2014, pelle en main. Ils ont demandé la mise sur pied d’un projet pilote de déneigement de la piste qu’empruntent de plus en plus d’étudiants qui fréquentent l’Université de Montréal.

Au départ, la mairesse Cinq-Mars n’était pas très chaude à l’idée. Aussi l’arrondissement a d’abord prétendu que le déblaiement de la piste cyclable sur 1,6 kilomètre coûterait 100 000$ par hiver, dont 20 000$ d’abrasifs. Selon Maxime Dorais, cette prétention ne tenait pas la route. Comme le cycliste l’a lui-même raconté le 28 février dernier sur les ondes de Radio-Canada (aller à 16h51), cette évaluation voudrait dire qu’il en coûterait trois fois plus cher de déneiger la piste cyclable que d’entretenir une rue avec ses trottoirs et ses deux voies.Maxime Dorais Trouvez l’erreur.

Le cycliste Maxime Dorais lors de son intervention de janvier 2014 à l’assemblée du conseil d’Outremont

Heureusement pour M. Dorais, la conseillère indépendante Céline Forget  a proposé un  projet pilote de déneigement pour cet hiver qui a pris de court la mairesse. D’autant plus que toutes les conseillères de l’arrondissement ont appuyé sa proposition. À ce jour, les cyclistes semblent ravis de l’initiative de Mme Forget.

Il reste cependant à peaufiner la solution qui conviendra aussi aux riverains de la piste cyclable qui se sentent un peu coincés au moment de devoir déneiger leurs entrées de cour.