Aux finances, Citoyens !

Si vous me demandiez si je trouve que mon compte de taxes municipal est raisonnable, je serais le premier à me plaindre qu’on nous presse le citron pas à peu près. Je sais que la plupart d’entre vous seriez tout à fait d’accord avec moi. Combien de fois par semaine j’entends des amis, des voisins ou des parents me dire qu’on paye de plus en plus pour de moins en moins de services!

Parlons BudgetLes trottoirs sont casse-gueule, les bancs de neige nous empêchent de stationner, les rues sont truffées de nids-de-poule, les poubelles de rues débordent… S’il n’y avait que ça. Il y a de plus en plus de graffitis sur les murs et on dirait que la ville s’en fout. Les avant-midi de semaine, oubliez la bibliothèque Robert-Bourassa. Avant 13 heures, on se frappe le nez sur une porte fermée. Quant à la piscine Kennedy, tu parles d’une idée de ne pas l’ouvrir avant la Saint-Jean quand il fait 30 °C le 3 juin! C’est sûr que si ça n’était que de nous, ça ne marcherait pas comme ça. Ça irait aux toasts, comme on dit.

Que diriez-vous si l’arrondissement nous invitait à faire les choses à notre goût? S’il nous permettait de jouer avec le budget de 2014 et d’allouer différemment les sommes qui vont aux services de proximité?

Pas possible, vous dites? Pourtant certains arrondissements donnent déjà à leurs citoyens la possibilité de faire l’exercice. Et contrairement à ce que nous pourrions croire, on n’a même pas besoin d’être un CGA ou de maîtriser les notions budgétaires pour remplir le questionnaire. Ça prend à peine dix minutes pour faire connaître nos choix aux élus et nous familiariser un peu avec les finances de l’arrondissement. Après un tel exercice, je vous le dis, on comprend mieux les dilemmes auxquels sont confrontés les élus. Remarquez que ça ne nous empêchera jamais de chialer, mais il pourrait arriver, à l’occasion, qu’on se garde une petite gêne.

Questionnaire Parlons budget

Cliquer pour agrandir

En attendant qu’Outremont s’y mette (ce que je souhaiterais ardemment), familiarisez-vous donc avec cet outil en remplissant le questionnaire que propose à ses citoyens l’arrondissement du Sud-Ouest, par exemple.

À l’aide du simulateur budgétaire proposé, vous devrez faire un choix pour chacun des blocs d’activités ou de services tout en maintenant un budget équilibré, c’est-à-dire sans déficit. Bonjour les compromis!

Vous verrez, ça change notre vision des choses. Dans la vraie vie, les résultats de cet exercice budgétaire sont dévoilés lors d’une rencontre avec les élus, rencontre à laquelle les participants sont conviés.