À propos de moi

Il y a six ans à peine, si un ami ou un proche m’avait prédit qu’un jour, je me mettrais le nez dans les affaires municipales, j’aurais pouffé de rire. Jusque-là, je n’avais même jamais assisté à une séance du conseil de l’hôtel de ville de mon arrondissement. Il aura fallu un inattendu chassé-croisé de hasards et de destin pour que le déclic se fasse.
Tout le district Claude-RyanDepuis plus de 60 mois, chaque premier lundi du mois est devenu pour moi un rituel. Ces soirs-là, ne me cherchez pas ailleurs qu’à l’hôtel de ville. J’ai pris un abonnement de saison. Je participe avec d’autant plus d’intérêt à ces séances que c’est dans cette arène que se jouent le maintien de notre qualité de vie et la mise en valeur de notre environnement de proximité. Me voici donc avec une nouvelle passion en bandoulière.

Une passion que j’ai décidé de transformer en défi personnel et collectif puisque je me présenterai devant les citoyens du district Claude-Ryan d’Outremont en tant que candidat indépendant aux élections de novembre 2013.

Originaire des Cantons de l’Est, j’ai grandi entre Sherbrooke et Drummondville avant de faire un grand saut de cinq ans en Italie où j’ai décroché un baccalauréat philosophie-lettres dans une institution internationale de Milan.

Revenu au Québec polyglotte (français, anglais, espagnol, italien et portugais, plus une bonne base en allemand), j’ai commencé un baccalauréat en biologie à l’Université de Sherbrooke avant de bifurquer vers le droit où on m’a décerné un Prix Chénier Picard pour une étude en droit pénal de l’environnement.

Admis au Barreau du Québec, je me suis installé à Montréal avant d’entreprendre un tour du monde de 13 mois qui m’a conduit de la Nouvelle-Zélande jusqu’en Égypte, en passant par l’Australie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, la Birmanie, l’Inde et le Népal. Depuis ma jeunesse, j’ai bourlingué dans plus de 40 pays sur les cinq continents. Dois-je ajouter que j’adore le dépaysement?

Rentré au pays, j’ai entamé une carrière de journaliste en publiant mes premiers articles au Devoir et à La Presse. Établi à Outremont depuis 1985, j’ai œuvré pendant plus de 20 ans pour un grand nombre de publications dans des domaines aussi variés que les voyages, la culture, l’économie, les sciences et les affaires personnelles.

J’avoue avoir toujours eu une prédilection pour l’écriture magazine. Aussi ai-je passé plus de dix ans au magazine Affaires Plus avant de devenir reporter à L’actualité. Au sein de ses deux grands périodiques, je me suis mérité plusieurs prix de journalisme, tant au niveau canadien que québécois. J’ai également été récipiendaire de la Bourse de la Fondation canadienne pour les Amériques (FOCAL), ce qui m’a valu un formidable stage de recherche journalistique de deux mois au Brésil.

Si j’aime activer mes neurones, j’adore aussi faire travailler mes doigts. À l’aube des années 2000, je me suis offert une sabbatique de trois ans à l’École du meuble où je me suis consacré corps et âme à l’ébénisterie. Mon projet final d’études, un lit bateau de style Louis-Philippe, m’a valu un prix du Public.

Avec quelques échardes aux doigts, je suis retourné au monde des communications en amorçant un nouveau virage. Pendant cinq ans, j’ai occupé le poste de responsable des communications au sein de l’Ordre des architectes du Québec.

Où cela allait-il me mener? Je n’en avais pas la moindre idée. À tel point d’ailleurs qu’il y a six ans à peine, si un ami ou un proche m’avait prédit qu’un jour, je me mettrais le nez dans les affaires municipales…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>