Les citoyens invités à discuter du sort d’Outremont

Présentée comme une démarche visant à développer un modèle de financement qui assurerait une plus grande équité entre les arrondissements, la réforme du financementdu maire Coderre est loin de faire l’unanimité.

Dans le cadre de cette grande opération de centralisation, non seulement des services comme la cueillette des ordures, le stationnement tarifé et le déneigement relèveraient de la ville centre, mais plusieurs arrondissements perdraient une bonne part de leurs budgets de fonctionnement. Selon les nouveaux critères de calcul, le budget annuel d’Outremont se verrait amputé de 4 M$ (400 000 $ par an pendant dix ans), soit tout près de 20 % de son budget actuel de 20 M$. Aucun autre arrondissement n’est aussi durement frappé par la réforme du financement.

Tout en brandissant la menace de recourir à la défusion de son arrondissement, la mairesse Cinq-Mars exige, avec les chefs des trois partis d’opposition, Luc Ferrandez, Benoit Dorais et Lorraine Pagé, des modifications à la réforme et une indexation des transferts de la ville centre à leurs arrondissements.

Si les critères de la réforme ne sont pas révisés rapidement par l’administration centrale, l’arrondissement
d’Outremont pourrait se trouver dans l’obligation d’avoir recours à une augmentation du taux de la taxe locale ou
de réduire certains services offerts aux citoyens.

Rappelons que le 1er octobre dernier, les trois conseillères indépendantes d’Outremont ont refusé la proposition de la mairesse, Marie Cinq-Mars, qui souhaitait imposer à ses citoyens une « taxe Coderre » pour récupérer le manque à gagner de 400 000 $.

Si vous êtes préoccupés par le sort qui pourrait être réservé aux services qui vous sont offerts, les élus d’Outremont vous invitent à participer à une rencontre publique d’information et de discussion le mardi 4 novembre 2014, de 19 h à 20 h 30, au Centre communautaire intergénérationnel, situé au 999, avenue McEachran.